more from
Simone Records

Le Treizième Étage

by Louis-Jean Cormier

/
  • Streaming + Download

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    Purchasable with gift card

      $10 CAD  or more

     

  • Compact Disc (CD) + Digital Album

    Includes unlimited streaming of Le Treizième Étage via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    ships out within 3 days
    Purchasable with gift card

      $15 CAD or more 

     

1.
La cassette 04:33
Si c’est vrai qu’on a rien qu’une seule vie à vivre Aujourd’hui j’la trouve vraiment dur à suivre J’aurais voulu qu’on se prête au jeu sans s’en mordre les doigts J’aurais voulu t’aimer tellement mieux, mais t’as tout ce que j’ai pas Si c’est vrai qu’le temps arrange les choses, les doutes Tu fais quoi quand on t’presse de choisir ta route J’aurais voulu qu’on se prête au jeu sans qu’nos cœurs se mélangent J’aurais voulu t’aimer tellement mieux, mais tu perdrais au change Si c’est vrai que l’amour c’t’une montagne russe sans fin Aujourd’hui j’me demande comment sauter du train J’aurais voulu qu’on se prête au jeu, qu’on se fasse du bien J’aurais voulu t’aimer tellement mieux, mais tu mérites plus, Point.
2.
Bull's Eye 04:25
J'ai beau me mettre un pendule au collet J'ai beau revoir mon horaire au complet, en fixant le cadran Des alarmes clouées au tympans Chaque fois qu'on se croise, je sais plus quelle heure il est J'ai beau suivre le mercure au millième près J'ai beau prévoir l'orage ultra-violet, la pluie de grêlon Appeler l'ouragan par son prénom À chaque fois qu'on se croise, je sais plus quel temps il fait À chaque fois qu'on se croise, le temps s'arrête Le soleil reprend vie Sur le même trottoir, tu tournes la tête L'image au ralenti Sans matin, sans soir, et sans tempête Je fige, tu me souris Et comme dans toutes les histoires On se perd dans la masse, en sens contraire Le même coup de poing dans la même face Entre la maladresse et le désir J'ai beau me préparer des lignes qui font rire, des mots tombeurs Des yeux qui visent le bull's eye de ton cœur Chaque fois qu'on se croise, je peux mourir Chaque fois qu'on se croise, j’sais pas comment te le dire.
3.
Transistors 02:41
On court vers le vide Se remplir le cœur Des jours stupides Des bulldozers Dans le journal On court vers le vide Se remplir le corps Des pluies acides Des transistors Qui nous avalent On se fait mal C’est à croire qu’on se sent bien À bout de souffle Un pied sur le bord du gouffre Et l’autre qui devine ce qui s’en vient On court vers le vide Se remplir les poches D’argent liquide E d’idées croches Qui mènent le bal On se fait mal C’est à croire qu’on se sent bien À bout de souffle Un pied sur le bord du gouffre Et l’autre qui devine ce qui s’en vient
4.
J'hais les happy ends J'hais les happy ends Le bonheur c'est sans histoire J'hais ça quand tu m'aimes J'hais ça quand tu m'aimes J'ai pu aucune raison de brailler Ça me coupe l'herbe sous le pied J'hais ça quand c'est beau J'hais ça quand c'est beau Tellement beau que ça sonne faux J'hais ça quand ça marche J'hais ça quand ça marche Aujourd'hui j'me fous du plan de match Ramène-moi à zéro Vas-y débranche le micro J'aime bien mieux quand il pleut J'aime bien mieux quand il pleut Au mois d’août à boire debout J'aime bien mieux quand c'est loin J'aime bien mieux quand c'est loin Tellement loin qu'on se donne toutes les chances De se perdre en chemin Et de croiser le chaos Si l'on prenait le clos J'hais les happy ends J'hais ça quand tu m'aimes J'aimerais mieux, j'aimerais mieux qu'on dérape J'aimerais mieux qu'on déchire la mappe Tous les deux, au milieu du cul de sac.
5.
T'es comme un miroir Qui recule l'histoire dans mon enfance Sur un super huit qui tourne trop vite Tu te balances Les cheveux au vent Au-dessus du temps Pendant que les chansons volent T'es le vrai présent La tête en suspend Les pieds sur terre Sans aucun déclic Dans l'horloge fixe Qui s'empoussière Et même quand tu pleures Au-dessus des heures Ça coule comme des chansons molles T'es comme une clôture Entre un peu d'air pur et mes bagages Quand je repars au loin Quand tu sais que je reviens, tu restes sage Et tu souris C'est quand tu souris Que je sais que je vie Pour plus que des chansons folles
6.
Si on soulevait la poussière Debout la face au vent Est-ce qu'on retrouverait tous nos repères Mais où sont les règles du jeu Qu'on y mette le feu Si on sortait de notre tanière Bien avant le printemps Est-ce que ça ferait plus de lumière Mais où sont les règles du jeu Qu'on y mette le feu On joue au solitaire Tout le monde en même temps Si on mettait les mains en l'air En voyant le montant Est-ce que ça ferait rire la caissière Mais où sont les règles du jeu Qu'on y mette le feu On joue au solitaire Tout le monde en même temps Et si tout le monde en même temps Ouvrait sa fenêtre On avalerait la tempête Et si tout le monde en même temps Bâillonnait la guerre En s'frenchant sous les ponts couverts Si on décidait d'le faire Si on faisait marche arrière Pour reprendre notre élan Est-ce que l'on éviterait le cratère Mais où sont les règles du jeu Qu'on y mette le feu On joue au solitaire Tout le monde en même temps Et si tout le monde en même temps Likait Jupiter On serait bien moins terre-à-terre Et si tout le monde en même temps Se serrait la main Il ferait beau demain matin Et si tout le monde en même temps Se lâchait le nombril Ça effacerait bien des « si » Si tu me prenais dans tes bras Si je te disais pourquoi pas On pourrait commencer par là
7.
C'est dans le fond D'une bouteille, Qu'aujourd'hui je me réveille, J'ai dû perdre pied. J'ai beau crier à tue-tête Que c'est ici que j'arrête Pas le moindre écho d'un ami proche Le cœur en téflon Pu rien dans les poches Une main sur le front Et l'autre qui s'accroche Au bout d'un crayon Dans une langue de pioche J'ai coupé les ponts Et je rampe De désert en désert Aucune parcelle d'idées claires Des clous dans les tempes La gorge en éponge La tête en cap de roche Dans une escalade de mensonges Pas le moindre écho d'un ami proche Le cœur en téflon Pu rien dans les poches Une main sur le front Et l'autre qui s'accroche Au bout d'un crayon Dans une langue de pioche J'ai pété les plombs Si je colle mes yeux sur le verre vert Je vois au travers Un vieux film en noir et blanc Dans lequel je marche sur un fil de fer Traversant la grande bouche d'un volcan Dans le ciel de cendre Un escadron de vautours me retourne Des cris de mort qui cassent les dents Si seulement je pouvais m'en défaire Sans replonger dedans Pas le moindre écho d'un ami proche Le cœur en téflon Dans une langue de pioche J'ai coupé les ponts Mais aujourd'hui je lance Ma bouteille à la mer Peut-être une dernière chance Avant le prochain verre
8.
L'ascenseur 03:08
Y'ont mis de la musique Dans l'ascenseur Depuis y a plus personne pense À ses malheurs Entre la fête et la peur Les bons et les méchants Entre le stress et la pesanteur Entre demain et le moment présent Dis-moi où Dis-moi où c'est qu'on descend Y'ont mis des miroirs Dans l'ascenseur Depuis y a plus personne qui se plaint De sa lenteur Entre la tête et le cœur Le noir et le blanc Entre l'ivresse et l'accélérateur Entre l'amour et la voie d'accotement Dis-moi où Dis-moi où c'est qu'on descend Entre l'amour et la voie d'accotement Où c’est qu'on descend Où c’est qu'on descend Ça prend autant de folie que de courage Pour descendre ensemble au treizième étage Et fermer la porte aux mauvais présages Avec ta main comme seul bagage Dis-moi où Dis-moi où c'est qu'on descend Dis-moi tout Dis-moi tout, que je calcule mon élan Dis-moi quand Pour qu'on saute en même temps
9.
Un monstre 06:29
"Y'a un monstre qui dort Au fond de tes veines Où les soldats le retiennent À coup d'anticorps Il cherche la noirceur Comme mille morts au soleil Faut pas qu’il se réveille Et qui crache le malheur J'veux qu'on fasse le tour de la planète à vélo J'veux encore te prendre sur mes épaules dans les shows Y'a un monstre qui crie Au creux de ton ventre Qui fait tout pour te prendre Des tranches de ta vie Il mange les sourires Il boit les larmes de joie Faut pas qu'il te voit Et qu'il recrache le pire J'veux qu'on fasse le tour de la planète à vélo J'veux encore te prendre sur mes épaules dans les shows Qu'on s'dessine toujours des grandes lunes Des portraits de famille Et des superhéros dans le dos Il va plier bientôt Se jeter par-dessus bord Il va quitter ton corps Y'a un monstre partout Caché sous les fleurs Et dans chaque demeure Le hurlement du loup On va le briser On va le mettre à mort Pour pu jamais le revoir Pour pu jamais douter J'veux qu'on fasse le tour de la planète à vélo J'veux encore te prendre sur mes épaules dans les shows Qu'on s'dessine toujours des grandes lunes, des portraits de famille en bonhomme à lunette et des superhéros dans le dos Il va plier bientôt Se jeter par-dessus bord Il va quitter nos corps J'te jure"
10.
L'étau se resserre Les rivières débordent De mesures de guerre De souvenirs d'octobre C'est con et contraire, contraire au bon sens L'impression que la terre tourne à contre-sens L'étau se resserre Et lance un cri de détresse Vers les cœurs de pierre Des foreurs de l'Ouest Ça tord, c'est tordu, tordu de te lever un beau jour Avec trois poids lourds parker dans ta cour Refrain pour que les gens se rapprochent Refrain pour qu'ils se décrochent Une place qui leur appartient Un bout du monde où le symbole est un poumon Où y'a des fleurs dans les canons Où l'avenir est un refrain trop long Pour jouer à la radio L'étau se resserre J'ai le mal du pays J'ai mal à mes pairs Qui vieillissent aussi J'ai mal au malaise, malaise dans la foule Sentiment qui pèse, du bateau qui coule L'étau se resserre J'ai mal à ma mère aussi L'étau se resserre J'ai mal à mon frère aussi L'étau se resserre J'ai mal à ma sœur aussi L'étau se resserre J'ai peur et mon père aussi
11.
L'air 02:56
L'air, c'est quand on y pense Un fantôme qui danse Quand valse la poussière L'air, une fraction de seconde Quand les yeux de ma blonde Battent des paupières L'air, c'est même quand il fait un gris Une mélodie Qui reste dans la tête L'air, d'après ce que j'en comprends C'est un concert qu'on n'écoute pas souvent L'air c'est un nouveau-né Les bronches collées Le camouflage de guerre L'air que berce les missiles Sous un joli mobile Champignon nucléaire Mais l'air c'est même quand il fait gris Une mélodie Qui dresse le poil, qui réanime des mots des cris dans l'air D'après ce que j'entends C'est un concert qu'on n'écoute plus vraiment
12.
Malgré l'air irrespirable Les journées au chronomètre Tous les fraudeurs sous la table Et les scandales de prêtres Même au-dessus des ouragans Des banquises bouillantes en dedans Comme dans le ventre, quand la faucheuse remplie la salle d'attente Entre l'écho des minerais et les églises à vendre La seule question qui ressort… Crois-tu qu'on s'aime encore, fort ? Par-dessus les kamikazes Les tricycles abandonnés Les bouquets de masques à gaz Dans les mariages arrangés Même au-dessus des ouragans Des banquises bouillantes en dedans Comme dans le ventre, quand la faucheuse remplie la salle d'attente Entre l'écho des minerais et les églises à vendre La seule question qui ressort Crois-tu qu'on s'aime encore ? Et si du jour au lendemain Tu choisis de changer de vie en un bond Et qu'à mon tour je me retrouve À défaire ma valise pour de bon On repart à zéro, on repart à zéro Comme pour défaire toute la laideur du monde, on va porter nos cœurs À bout de bras Et suivre leurs voix Entre l'écho des minerais Et les églises à vendre La seule question qui ressort Crois-tu qu'on s'aime encore, fort ?

about

Il nous a fait vibrer au sein du groupe Karkwa pendant plus de 15 ans. Voici que Louis-Jean Cormier planche sur son premier album solo dont la sortie est prévue le 18 septembre prochain sur l'étiquette Simone Records. C'est entouré d'amis, de complices et d'artisans de toutes sortes qu'il bricole cet univers vibrant qui lui ressemble, et qui nous rassemble.

www.louisjeancormier.com
www.simonerecords.net

credits

released September 17, 2012

license

all rights reserved

tags

about

Louis-Jean Cormier Montréal, Québec

shows

contact / help

Contact Louis-Jean Cormier

Streaming and
Download help

Redeem code

Report this album or account

If you like Louis-Jean Cormier, you may also like: